News_ritaline_Letters 140

Si les stupides disent qu’ils faut que jeunesse se passe, j’aime à penser qu’il faut que blagues jamais ne s’arrêtent. D’autant qu’on oublie trop souvent qu’une composante principale de l’amour est le rire. C’est ce que le porno n’a pas compris malgré ses scénarios débiles et des dialogues qui donnent envie de devenir intelligent.
Après plusieurs jours à me demander pourquoi est-ce que ce jeudi est férié, qui a donc son anniversaire si important pour que des musulmans mettent se sapent classadallas, je découvre que finalement, c’est juste pour souhaiter le dernier check que Jésus à fait à ses potos avant de se cassos chez les grand gode. Du coup, ça me fait une autoroute vachement éclairée pour vous partager vous partager La vie de Jésus de Bruno Dumont, 1997, tourné dans le nord de la France. Bailleul mamèèène. Génial. Frontale. Assumé. . Découvert il y a peu. ça prouve qu’avant mon pti quinquin, le gars assurait déjà ! impossible de trouver ses deux premiers court-métrage qui amène à ce premier film.
D’autant que ce samedi s’annonce pluvieux, quitté la ville et pratiquer votre anglais sur vidéoproj via ce docu de la BBC, ou simplement planer entre les images et ce qu’elles dégagent comme soleil ! Sinon si vous travailler toujours la déprime lié à l’alcool, ce morceau vous aidera à vous forcer à ne pas être nostalgique et à rester knup dans la tête ! Merci au Dr Lichic pour la découverte. à laquelle j’ajoute que le chanteur de ce groupe n’est autre que ce prof français dont l’adaptation de son livre gagnant cannes avec un film réalisé avec ses élèves et lui en comédiens. Entre les murs, j’avais trouvé que c’était un peu abusé + franco-français-à-la-lèche-moi-ma-cocarde- du-siècle-des-lumières que de leur donner la palme mais bon.
On m’a partager ce beau site, bordélique et très bizarrement rempli. au lieu de scroller les magazines de pub que sont les réseaux sociaux, autant se plonger la dedans après une journée de taffer. un peu plus fun qu’ubu web quand même. restons archive mais musicale avec cette émissions radio unique d’une radio qui n’a existé qu’une semaine genre, avec des sont qui accompagnent bien ces sites. et des interviews assez juste : « On sais pas trop comment expliquer, mais on aime pas trop les trucs trop propres, faut que ça sente un peu el brouillon, faut que ça reste un peu, qu’on vois encore les traits dessous, comme une gomme qui a mal éffacé. je crois qu’on est autant embrouillé dans ce qu’on fait et pour expliquer. ça représente bien le truc. voila comme ça vous avez rien compris » Une des 10 émissions qui avait streamé entre 2014 et 2016 sur la web radio ultravnr. voila pour la petite histoire invisible des internets.
Les seuls évènements qui semblent digne d’intérêt actuellement sont audio. pas de concert à vous proposer. et les expo bof-bof-bof.
Samedi à 13h30 y’a Dame Marie-Catherine De Lexi Disque qui parle de la fête à Bruxelles dans les années 2000. Un beau moment! Et en cherchant, son vieux site/blog est riche en images, en souvenirs et en fantasmes :  Enfonce-toi dans la nuit noire (avec plein d’alcool)
Et au soir à 21h, toujours sur Radio Campus Bruxelles ce samedi, la 33e émission de Pourquoi être terre a terre alors qu’on peut surfer sur les ondes où vous sera dévoilé les secrets de l’ordre secret des Night Shop. Pourquoi avoir choisi de faire des 33tours aussi précisément que d’avoir créer des 33cl?
On ne dit pas propagande mais relations publiques! c’est une des choses que ce reportage ARTE d’il y a quelques années racontait déjà : La fabrique du consentement ou pourquoi les femmes doivent fumer et pourquoi au matin des œufs et du bacon c’est très très bon pour la santé et enfin, pourquoi partir en guerre mon cher Chaplin?
Bon allez hop, une frite carbonnade, on répare ENFIN son vélo et on se casse de la ville non?
Ah oui, Roulette recordz is back ! et LL321 aussi !
N.

News_adrénochrome_Letters 13 (HAHAHAHA)

Ce n’est ni la fatigue ni le manque de ref qui fait qu’on peut abandonner ce texte qui à l’air très bon, c’est juste qu’a part faire la fête, avec ou sans bouffe, on a pas envie de discuter. pas le courage. et pire. vraiment pire : pas l’habitude. Par contre, on a pris l’habitude de prendre le risque de choper 250e d’amende alors qu’avant on flippait de 200e pour tapage nocturne pour son annif. Sommes nous tous plus riches? J’ai rêvé que je trouvais 20 balles en tout cas.
ça serait pas plus excitant de se créer de nouvelles habitudes? The sound of belgium de 2012 reportait déjà l’idée de ce cassage d’habitude : « pour moi c’est une atteinte aux libertés, pourquoi le dimanche on se fait toujours chier? pourquoi le dimanche on pourrait pas aller en discothèque, (…) on peut aussi avoir envie le dimanche d’aller boire un verre et de faire la fête ». C’est inconscient, mais je trouve que c’est la même motivation qui fait qu’en ce jeudi ensoleillé ça tape du pied depuis ce midi (et ça se termine à 19h) sur un terrain fumant bruxellois, -ou que nghe organise des concerts dans des parcs lointains. Entre temps le squat des drapiers doit partir et se serait pris une belle amende. renseignez-vous, ça bouge!
Comme changement d’habitude il y a celle de quitter tous réseaux sociaux pour se laisser le temps d’imaginer un autre réseau et de peser le pour et le contre de mastodon et/ou diaspora. un mouvement de foule, de groupe, vers ces réseaux open source, décentralisés et libres, ça serait quelque chose. C’est aussi cette réflexion qui fait hésiter le retour de l’agenda de bruxelles brûle t-il.
Et maintenant que le feu est chaud. enlevons nos chaussettes puantes, mettons les sur nos épaules pour accepter notre odeur, posons nous quelque part et écoutons cette grossière brassenserie où le débile titille nos positions politiques modernes, mais avoir peur d’être con c’est dangereux non? Et restons dans la mauvaise réputation avec cet homme dont le nom effraye, même lorsqu’il réalise avec sa compagne, une série télé, faite en 76, où ils s’amusent avec le média vidéo et l’esprit série, court format de 50min dynamique. je vous propose l’épisode 2a, qui pour moi, à été un bon moment, puisque fin de journée, je voulais me nourrir d’image mais de quelque chose de court et de pas dégueu. même tracks n’est plus bandant-mouillant depuis quelques temps. Ce tusséki effrayant l’est de réputation et qu’on a raté, comme chez hantal Akerman sa simplicité et son amusement. depuis toujours, ce gars là, est un pince sans rire et se fou de lui même et de ses propres problèmes et de sa propre manière de parler de communiquer. (il dis quand même « moyen de moyenner ») ça s’appelle bêtement : Six fois deux / Sur et sous la communication, une série lien entre épisode, formes et sujets différents, où vous pouvez piocher n’importe quel épisode n’importe quand. y’aura surement des haut et des bas, comme si le prince de bel hair était intensément génial. dance carlton plz!
Aller, facile d’enchainer avec un peu d’électro pop claire et bête, si jamais j’avais été un peu lourd et la part2 de ce concert (merci virg!) Gros son game boy baby, qui rappelle de belles soirées dans des apparts du monde entier, des images cathartiques? hahaha
Et je viens de découvrir et de commander le fanzine VENTOLINE, fanzine musique (chronique &co) écrit uniquement par des femmes, « pourquoi attendre d’être invitée? » On va essayer d’en avoir en distro au bunker si jamais. en attendant, la playlist de marouchka 100% belgoublié.e.s
Lui nous ne l’avions pas oublié par contre. Et en histoires d’un autre monde, il y a cette vidéo, d’esprit documentaire, mais à la forme bâtarde, comme son sujet, mais ça trace une belle histoire du spectacle et la seconde partie discussion rappelle ce sacré drôle de film qui vous forcera à vous ouvrir les oreilles et la compréhension.
Si vous avez des idées, envie de drôle de texte, juste en dessous de duras ou yourcenar. mais de ce genre de fraicheur.
(hé ça fait 2 marguerites, c’est le printemps !)
Des textes aussi bizarres que ces musiques ou ici.
joindre le geste à la parole? joindre l’écrit à la musique!  hoho!
mais la lecture numérique ne fourni pas grand chose.
Mais bon, comme d’hab, pas l’hab, de changer d’att!
stay coolix
N.

News_PCP_Letter 13/13

J’ai rêvé que Baptiste Brunello tenait la distro d’Attila Tralala dans le café central délocalisé dans mon école secondaire et y projetait un de ses films. Je tentais d’y acheter des exemplaires de Lighting Bold, les morts vont bien mais Aurélie William Levaux m’empêchait de payer et me filait une jupiler 33 en verre ultra fraiche volée au bar.
Je me suis réveillé et en plus d’avoir soif (j’y pense encore) et je me demandais bien pourquoi je rêvais d’acheter des vinyles. Parce contre ça m’a rappelé que je m’étais fais une réflexion et que du coup ça me faisait une belle intro pour vous la partager:
On ne se laisse plus surprendre par la musique. On cherche absolument à écouter uniquement des trucs qu’on aime. On écoute cette compile par exemple, et on zappe les titres qu’on aime pas et on se met en boucle celle qu’on aime. Mais si j’étais tombé sur cette cassette à Balades Sonores (Marolles), je l’aurais chopé pour la même raison que je l’ai écouté sur le net et donc j’aurais possiblement apprécié différemment les morceaux. Et c’est pour ça que j’aime les cassettes (et par extension les vinyles) parce que tu ne peux pas vraiment zapper, et donc ton avis sur la compilation ou l’album, est plus globale. Et je me suis rappelé ce que c’était d’écouter un CD qu’on t’avais tout juste gravé (et par extension achat chez le disquaires avant les années 2000), et bien tu est excité (sans extension), tu attends, tu prends le temps, tu te pose, extendu, et t’écoutes.
Extension totale du temps et de l’espace.
Maintenant on consomme comme au flunch. tout est à volonté je prendrais bien un peu de tout, que des tubes svp, parce que j’ai pas que ça a foutre d’écouter les autres petits trucs.
Alors qu’en réalité il suffit de prendre le temps. de se l’offrir.
NGHe le prends et donne rdv en forêt pour samedi. leur newsletter.
Comme s’offrir ce livre génial par exemple, O m’a dit, 200 pages, d’une rencontre en 1975 et de la discussion entre Régine Deforges une jeune éditrice de roman/nouvelles érotiques à scandale qui questionne celle qui a écrit Histoire d’O 20 ans auparavant : Pauline Réage de son pseudo. Outre les détails lié à la sortie de ce livre SM a souhait, la discussion dérive sur plein de sujet qui font la saveur de ce livre. en voila deux très courts extraits , histoire de vous tenter de choper ce livre (4e en seconde main internet) : pages 88-89-90  page 206-207. deux photo-scan au collage rapidos pour lire deux femmes des années 70 (mais de générations différentes) qui discutent. ça donne envie d’être moins con.ne.s
C’était le moment sexualité, même si ça se voit pas trop, c’est le sujet de leur discussion. Relation et sexualité.
Dans le genre texte venu d’on ne sais où, mais plus axé rapport société-machine (autre type de relation) très bon texte a imprimer et a lire sur le trajet du taf. Par contre si quelqu’un.e en sais plus sur ce site :où il semble y avoir beaucoup de choses intéressantes, j’en veux Joe! ça semblait un lieu d’échange, terminé vers 2010.
Vient ensuite le moment tourné vers l’est, et un étrange site russe, qui permet d’écouter tout un tas de trucs, de manière assez basique, mais sans pub mais surtout d’écouter des trucs en russe au hasard. laissez vous surprendre. y’a du regis turner, du Constance Chlore et même du Count Basie sans problème. y’a pas d’option aléatoire par contre.
Ce qui ne change pas pour être surpris, c’est les émissions de radio. Je termine les liens musicaux avec cette émission de radio où le musicien invité s’est adapté à l’émission autant que l’émission s’est adapté à lui. ielles dialoguent alors qu’il vient faire un live à l’émission. et ça, j’ai trouvé que ça a plus de sens que d’écouter un musicien en live a la radio qui joue la même chose qu’une vidéo youthune.
attends il reste juste ce court film suisse, Remue Ménage, une petite heure en suisse 2002, dans la vie d’une père de famille travestie où ça rigole (en famille) autant que ça grince (chez les voisin.e.s)
Et filons avec le gang des DS (NON PAS LA CONSOLE JONAS ET SAMUEL! LA VOITURE!) découvert au 1er festival mondial des cinémas sauvage de Bruxelles ya… quelques années..
N.

News_alcool-soleil_Letters 112

Ayant re-revu Mutantes de Despentes, envoyé précédemment comme ça, j’ai redécouvert une partie du film, oubliée de par le flow d’information que le film envoie, ainsi que ce qu’il y avait juste avant la fin. Et qui est là? filmé.e.s en 2005? ceulles de Yes We Fuck !
J’aime a rabâcher que King Kong Théorie doit être lu une fois par an, sans pour autant en faire religion, juste comme aller se baigner le 1er de l’an ou chier devant une statue de gros colon. Pour le docu, j’ai envie de dire qu’il faudrait en faire autant. ou bien une fois par an, le faire découvrir à des ami.e.s, ça c’est faisable non?
En tout cas télécharger le, il vous reste 36h, et le film est bel et bien en vostfr. il faut juste activer les sous-titres :)
comme petite friandise lié au post porn/porno prosexe, une des vidéos d’annie Spinkels qui, même si aucun sous titre n’existe, c’est d’une assez basique (et marrant) qu’on s’y débrouille, mais que le film, ou plutot cette vidéo éducative, est d’un plaisir détendu réconfortant. Si vous doutez, voici son site, tout à fait dans l’esprit chic et libre!
La mailing list de la senne l’a déjà annoncé, expo aux anciennes usines Atoma, ça va être sympa. malgré le temps, c’est ouvert et c’est couvert au rdv au 110 Pierre Decoster. D’après le flyers numérique, on pourrait penser que ça essaye de faire bonne figure avec le voisinage. faites pipi dans votre cannette si possible donc!
  « habiter sous les reflets » // Vernissage le samedi 10 avril de 16h à 21h
exposition les week-ends du 11 jusqu’au 25 avril de 14h à 18h
mais c’est sympathiquement incisif.
En cette période sportive, il fait bon de courir et de ne rien comprendre, on pourrait se croire en Pologne fin des années 60, être un cinéaste qui fait des plans séquences et qui joue le rôle principal pour faire des économies partout et tourner très vite. quelle tornade ! que la censure communiste tentera de casser dès 67, il continuera, il luttera et lutte encore pour faire des films. pas toujours réussi mais avec de bons trucs! Il a a écrit les dialogue du premier Polanski. ils sont potes, ont étudié le ciné ensemble a 20ans, mais Polanski a quitté le pays et fait sa vie… Skolimowski est resté, parce que pour lui, l’important c’est de faire des films pour les polonais. ça l’étonne qu’on réédite ses films, qu’on les traduisent, qu’on le découvre et qu’on aime ces vieux films hors de la pologne. Loin de l’époque.
laissez vous tenté par ce Walkover pour être emporté visuellement, déraisonner littérairement et surpis scénaristiquement.
putain paye tes mots qui font trainer les phrases.
A l’inverse de Skolimowski. toujours vivant.
faut pas que jfasse genre, la dernière newsletter commençait par deux superbe fauter é/er, j’espère que vous avez aimé. J’ai fait un blog d’archive de ces belles fautes, histoire d’éviter d’envoyer plusieurs fois les même conneries.
j’hésite à enchainer avec sur le mot connerie pour ce film d’animation que Susie m’a envoyé. je pourrais refaire la même phrase pompeuse, je la fait pas, laissez vous surprendre par cet objet rare de 2018.
Allé la nuit est tombée
et hop on dilue son vin rouge avec du kefir en recopiant 100 fois cette extrait de Violence Voyager :
Nous sommes restés fidèles à nos esprits de journalistes,
mais regardez où ça nous a menés.
N.

News_Poppers_Letters 11

Alors que la Bruxellôse continue de s’auto éditer et de s’auto afficher, il  y a certaines routes parallèles qui semblent ramener du monde festif. Entre carnaval à double feu, une accroche de 3 jours et le 1er avril pépouse dans un parc d’autopompe, certain.e.s s’éloignent de la médiatisation, entre coeur et chamanisme, y’a de quoi se remettre en question et d’en discuter.
Pause visuelle, avec ces 30min de ce court métrage très malin et très puissant, (belge en plus!) même si on traine encore un peu sur l’ordi, alors qu’on s’était dit, avant 16h je clean au moins mon bureau puis je vais dans un lieu ouvert avec carapils au frais…
Yes!
We fuck!
C’étant bien post porn non? mais question post porn fallait absolument que je retrouve Mutantes de Despentes qu’elle a fait en 2009, vu au pink screen, assez frontal et fatal. MIAM! plus de 10 ans que ce film est dur à trouver sur le net avec des sub (coucou pirate bay), mais bon, il est là. youpi !!
C’est le pink screen qui avait aussi diffuser pour la première fois (en belgique?) un film de Gustavo Vinagre, dont Nova Dubai, où des scènes de porno gay sont tourner sur les lieux où l’on construit d’immense bâtiment (au brésil je crois) où le travail (et ses conditions) sont inhumaines. même pas de bande annonce diffusable. Si vous avez certains de ses films, envoyez!
Plus doux, visuellement, mais tout aussi fortque yes we fuck: Dans la terrible jungle qui croise la thématique du handicap mais d’une toute autre manière, avec des brin d’auto fiction si j’ose dire. (merci matilde pr la découverte!).
Petite histoires = petite part d’une grande histoire? le squat bruxellois : Heron City. 2001. le film étant supprimé souvent de youtube, le voici en dl tant qu’à faire. Surtout parce que l’été arrivant, il va falloir se bouger pour que tous les nouveaux squat, et surtout ceux non conventionné, ne se fasse pas expulsé. Avoir en tête des bouts d’histoire ça peut aider. Alors ruisseau faisant je pense que s’imprimer des grands poster de cette carte du temps bruxelloise faite par l’ieb est un bon investissement !
Alors oui ce mail ne vous informe pas de grand évènements, mais ça viendra, les mains dans le cambouis encore un peu.
faut des ami.es de toute manière. comme ceux de Jo.
Et puis, on a qu’à dire que c’est la faut à Inky Poo, depuis qu’il est revenu du centenaire du marketing il écrit partout:
Ne pas ranger, c’est optimiser sa perte de temps.
N.

News_Speedball_letters Sang OUBLIS!

Shit Bro ! Je crée cette mailinglist pour envoyer des news d’event, et je parle pas de gneuu qui est ouvert comme tous les samedi aprem, depuis … toujours on pourrait dire. et puis surtout, qu’à l’accroche, derrière le wiels (Avenue du Pont de Luttre 72) y’a une belle expo + marché artisanal qui s’y déroule dès ce vendredi 12h jusqu’à dimanche (où tout commence plus tard, vers 14H)
>> Pouvoir Faire, initiation au tissage – de 12h à 18h
>> Initiation à la soudure – de 14h à 17h
>> Jeux de crochetage – de 13h à 18h
>> Démonstration vitrail – de 14h à 17h
y’a aussi des choses qui se passe à l’abbaye d’ubu, mais j’ai rarement les infos en avance, ainsi qu’au Dk, 70 rue du danemark. trainez-y!
Et comme ça, ça me permet de vous dire que le texte « contre-archive » est nul. désolé de ce partage enjoué mais le titre m’avait trop excité. à l’inverse, le film (court métrage) Sida Propos de Depardon, qui se trouve maintenant même ici, n’avait pas l’air foufou, mais au final, est un très chouette moment, (le regard de depardon, fallait s’en douter!), en rapport avec l’époque, les époques, nos époques, les esprits, les gueules, et les discours qui sont … vous verrez.
N.

News_Speedball_letters Sang

Bruxelles brûle t-il, se réchauffe tranquillement, soyons patient, de toute manière, ce n’est pas dans les évènements collectifs et publiques que se trouve quelconque clef de quoi que ce soit. c’est dans la fraicheur de nouvelles idées, nouvelles choses. Still quoi? hahaha
Laissons les traces du carnaval sauvage à celles et ceux qui n’y étaient pas. racontons nous juste des histoires!
Voici ici Nouvelles Guerrières de la dernière newsletter, maintenant en téléchargement ici (Merci Renaud!! Il l’a chopé avec le logiciel Downie (mac-gratuit 14j)) car le reportage n’était visible qu’en Belgique. Maintenant, tout à chacun.e, peut le voir et le partager!
et si les 2 premiers albums de Camera Silens se téléchargent, c’est parce que Pascal de mon cul avait fait suivre ce docu/reportage sur Gilles Bertin. à regarder l’après midi, en ayant le temps de se projeter dans cette vie, et ses temps morts.
Dans la foulée, il y a ce court métrage de Depardon, court qui n’a pas de fiche wikipédia (diantre!) et qui parle d’un aspect sanitaire de 1995.
« Contre-archives. Pourquoi, comment et avec qui j’ai réalisé certains de mes livres et posters », lecture de quelques pages à faire au coin du vent. face aux éoliennes, mais ça, c’est pour le prochain mail!
N.

News_ether_Letters x TR-909

Prendre le temps c’est compliqué puisqu’on nous bourrine l’esprit de vitesse. Ptète ça date des futuristes italiens qui avaient tout prévus. En me méfiant de hold up, on me disait que ceci n’est pas un complot (ou là en download) était bien. Ouais c’est bien. pour ceulleux qui tomberont des nus surtout. ça m’a surtout rappelé cet autre reportage de 2012 (ou là en dl). la version française, assez féroce. Et puis on m’a envoyé les nouvelles guerrières, dispo que sur auvio. voila des id free: sasoj77896@macosnine.com / mot de passe: rtbfdemerde ; parce que j’ai cherché à mort à pirater le reportage pour l’envoyer en fichier et non en streaming. Mais impossible. si quelqu’un.e à la soluce, je veux bien le cheat code!
Netflic &co sont en train d’épurer la communauté de downloader ces temps-ci, les films sont de plus en plus difficiles à trouver. Du coup, je sais pas pourquoi, surement un script malin, c’est mis à uploader à fond de bons films (et des mauvais) sur ok.ru. le site russe doit être bien permissif et tant mieux, ça fait une soupape de décompression. si vous chercher un film, dans votre moteur de recherche, ok.ru + nom du film (en français). ça marche étonnamment bien. ça donnerai presqu’envie d’y uploader tous les audiard père et fils, histoire de contribuer au move.
ça me fait une belle transition avec l’idée du politiquement in/correct. Dont choron et sa clique était bien champion mais qui maintenant, serait taxé de sexiste de par la représentation de la femme dans les collages/photomontage. vous pensez quoi de ça, de ça, de ça, ou de ça? c’est dans le même numéro d’hara kiri de 1980 – d’autres ici.
Ce super docu, Yes, we fuck, qu’on m’avait annoncé qu’il bousculait un peu, est tout à fait un très bon film. qui n’est pas passé au pink screen. trop post porn pour eulleux? c’est aussi ça de regarder la réalité du monde et pas que léo et lulu.
Et finir rapidement, parce que j’ai pleins de choses en stock mais pour cette bouffée d’ether frais, ça suffira, c’est la vie de celui que je pensais dessinateur, mais qui est surtout auteur de théâtre, même si les deux sont fortement lié : COPI. ce qu’il dessine ressemble à ça et qui dans hara kiri (encore oui!) a commencé à écrire la grande nouvelle : la guerre des pédés (je cherche le pdf si jamais). C’est en tout cas, ce portrait audio qui m’a fait comprendre que c’est surtout auteur (génial) en général.
Ah et en musique y’a cette cassette RTBF 2 de 1983 et celle là « les chemins de Bruxelles » 1994 de Bruxelles-Capitale (la radio) qui parle de moving art studio (préquel de entrakte?) –  tout est ici sur youtune mais sans les musiques.
Et pour un bon voyage audio, Gazpacho de la Mancha est passé sur campus le 30 janvier et a mixé pendant 6h, ça devrait (re)faire votre journée!
N.

News_Xanax_Letters 808

Dans une de ces récentes veillées musicales non autorisées, après le passages d’oiseaux clignotants perdus, ma verve a été de me rappeler des films roumains de début 2000. Pourquoi cette « nouvelle vague » arrive t-elle à ce moment là? Parce qu’ielles ont exécuté Ceausescu, leur dictateur, le 25 décembre 1989. Après 55 minutes de procès. 10 ans après ielles étaient super chaud (tu t’étonnes, tant d’année à se taire…). La Mort de Dante Lazarescu est superbe, en plus d’être le premier film du réa (2005). On a découvert ces films en court métrages mais surtout, je crois, par la palme d’or de Mungiu en 2007 avec 4 mois, 3 semaines, 2 jours; dans lequel il faut pas hésiter à se lancer si vous m’en connaissez rien. Dur, frontale, vivant. Concentration d’informations, de vie, d’histoire, d’humour noir, grinçant. Avec aussi en 2008 : 12h08 à l’est de Bucarest de Corneliu Porumboiu qui est lui aussi une pépite avec une idée formelle géniale. (sous titre à recaler de 1000ms) Ces trois là décrivent bien leur réalité complexe avec génie. je me rends compte que la thématique vie mort est hyper présente dans ces films… Et en parlant, je me suis aussi rendu compte que ma liste de réa et de films s’arrêtait a une dizaine. si vous en avez sous le coude, envoyez, j’ai faim!
J’en parlais la dernière fois, voila la belle cassette bien numérisée, avec une belle voix connu en introduction ! (tout est téléchargeable sur votre droite). Et dans le genre, à l’inverse, Trotski Nautique sort un album uniquement numérique. David Snugg serait peut être dérangé par le rapprochement. shit
Quoi d’autres? la vie était bien belle ce 31 décembre, et même si le communiqué est un peu bancale, full support dans tous les sens! Et dans cette idée de reprendre vie, il y a ce court fait par HSH au Forte Prenestino lors du CRACK festival, qui aime a reprendre et anime a repeindre l’histoire (de ce squat, de ses symboles et de ses graff) avec l’énergie d’aujourd’hui (mais comme c’est 2014 c’est un peu celle d’hier, mais elle fait une belle bouffée d’aujourd’hui!).
et vu que la mort talonne parfois, certains se rappelle auditivement des années 80, et ça trace aussi une (belle?) histoire. avec Livo à la technique, celui des dépêches dont voici la dernière sorti qui me fait la transition cinéma/radio. merci. bonjour.
Pour rester auditif, on peut se dire Demain sans faute, une des derniers cassettes de Mon cul c’est du tofu qui est en train de muter en truc bien coolax, suivez mon regard dans la matrix.
Et terminer par ce magnifique morceau sans titre, plein de vie et plein de mort, fait par Kinan et Elax et cette belle compile revigorante come from Ratti universsita.
Forza!
Love808
et RAGE
N.

news-WEED-letter n°7 (chiffre porte bonheur?)

depuis le 24 ce mail devait partir, mais par peur d’imaginer que ce mail ne soit reçu comme un cadeau, (vomi), je me suis abstenu et on a bu les dernières jambes de bois avec hardy, on a rappé bourré sur campus (sur une prod de drywud) et tant qu’à être en super forme à 16h, on a tenté de tourner le clip de coconito.
Du coup ça a fait sursauté Patrice du Bunker qui s’est réveillé (pour mieux se rendormir)…le pangolin de janvier aura un peu de retard mais bon,  il nous ramènera peut être les dernières nouvelles du cosmos. transition qui laisse carrément à désiré, jean con vient, mais je m’en fous, je noie le poisson, ce film est incroyable. vraiment.
Et pour rester ciné, n’hésitez pas a enchainer ce court métrage de Kassovitz (pas incroyable mais cool) avec ce film IP5 – l’île aux pachydermes (pur hasard), c’est un délice. Les deux films s’enchainent étonnamment bien! J’avais chopé ce film juste parce que le titre m’intriguait et que c’est une personne venue de nulle part qui le partageait. Quelle putain de belle et bonne surprise! c’est ça qu’il faudrait qu’Arte passe à noël et pas 3h de docu-reportage chiant chiant chiant sur le Costa Rica (véridique).
Chiant à mourir même.
Chiant de mourir ouais. ce mot mourir sonne salement puisque c’est Alexis « Angela » Pétard, le batteur des Coolcoolbite qui est décédé brutalement ce 24 décembre dans l’aprem, en se préparant tranquille pour aller en famille. Avc, coeur ou ptète rupture d’anévrisme. qu’importe. il n’est plus. et ça fait chier. vraiment ça fait chier.
Christophe Clébart l’avait déjà dit rien que dans le titre de son premier album, mais il l’avait encore mieux dis avec ce titre, dans sa première cassette. au graphisme de charme coolcoolbiteque.
si jamais quelqu’un.e veut conspirer, la sortie de cette cassette corresponds à la date du dernier concert des coolcoolbite. en tout cas, la véritable fin qui explique tout sur tout du film sur les coolcoolbite sera faite et sortira en 2021 pour internet. même si ça fait chier.
Musicalement je voulais vous partager la numérisation d’une cassette d’un concert live du Professeur Choron qui chante ses chansons. Y’a un gars au premier rang qui rigole un peu trop, c’est un peu chiant, mais du coup c’est vraiment du thisistheendofradio avant l’heure. d’après ici, ce sera même Delfeil de Ton cette voix. ça a été édité avec un livre pleins de dessins de Vuillemin de premier choix. (vomi mais content)
et alors que ce jingle pourrais conclure toute cette gaudriole un brin mortifère, dans le générique en tout petit je pourrais écrire qu’Alexis Pétard était à la base du site ultravnr puisque c’est lui qui a créé le mot de passe qui gère encore tous les comptes mail d’ultravnr. il était le seul à le connaître à part moi. fais chier, j’ai plus le droit de l’oublier maintenant.
fait chier.
N.